Rechercher
  • Cassandre et Matthieu

Beijing International Bilingual Academy : éduquer c'est aimer !

L’Académie internationale bilingue de Beijing (BIBA) a été fondée en 2006 par un groupe d’éducateurs passionnés ayant pour mission de former des étudiants bilingues. L’éducation mise en place chez BIBA a pour piliers la compréhension interculturelle, le respect et l’intégration dans une communauté mondiale dynamique et trouve ses racines dans la culture et le patrimoine chinois. Le campus comprend un centre pour la petite enfance, une école primaire et un collège. Les étudiants étudient dans un environnement joyeux qui valorise l’innovation, l’épanouissement et l’amour.


Depuis le début de l’aventure, nous souhaitions partir à la rencontre d’écoles, d’universités, de professeurs qui participent tant aux regards que nous posons sur le monde qu’à notre évolution en son sein. Après avoir manqué une occasion en Finlande par faute de temps, nous avons sauté sur celle-ci : rencontrer Nathasha Naderi, directrice des ressources humaines chez BIBA et le Docteur K.C. Pang, directeur de BIBA. Une fois de plus, nous traversons tout Pékin et avons du mal à rester patients dans les transports : qu’est-ce que c’est long ! Natasha nous retrouve à la sortie du métro et nous guide jusqu’à l’école. La marelle, le toboggan, les petits porte-manteaux et les dessins aux murs, nous traversons le bâtiment réservé aux classes maternelles et retournons en enfance l’espace de quelques minutes. Malgré l’inondation qui a forcé l’école à fermer ses portes pour quelques jours, on perçoit à travers les dessins, les différents environnements dans les classes, une atmosphère de joie et de gaité qui se retrouve même dans les couloirs utilisés par les plus grands.

Nous avons la chance d’échanger avec le Docteur K.C. Pang qui nous reçoit avant une interview et dont la bienveillance et la pédagogie nous ont marqué. Ce fut une superbe rencontre, une de celle qui donne envie de rentrer en France pour partager cette inspiration et repenser les méthodes pédagogiques actuelles !


Ce qui nous interpelle


La philosophie de BIBA, quelques points théoriques.


Les maîtres mots : amour et accomplissement de soi.

BIBA est une école privée particulière à Pékin. Non seulement elle propose un enseignement bilingue, mais elle a également une philosophie éducative bien différente de celle que l’on connaît. Selon le Docteur Pang, il y trois dimensions majeures dans l’éducation qui sont les suivantes : la connaissance, la compétence et l’affection. Les deux premières sont connues et reconnues par tous et font le prestige de bien des écoles dans le monde mais, bien qu’exigeante et prestigieuse, l’académie a choisi de se démarquer sur le plan affectif. Le Docteur Pang nous présente un modèle qu’il a lui-même pensé afin d’approfondir cette notion d’affection.



Ce modèle illustre parfaitement la façon dont BIBA pense et dispense l’affection nécessaire à ses élèves grâce aux enseignants qui les accompagnent au quotidien, car « s’il faut utiliser son cœur pour vivre, il faut utiliser l’amour pour accompagner une croissance épanouie ». Bien plus qu’une mission pour chaque enseignant(e) de BIBA, c’est une mission pour les élèves également car « l’éducation est une rencontre entre deux cœurs ». Docteur Pang en vient alors à la conclusion suivante : dans l’éducation, c’est par l’amour que l’on parvient au véritable accomplissement de soi. C’est ainsi que l’éducation chez BIBA est pensée et mise en œuvre.


Le Docteur Pang nous présente alors un nouveau modèle qu’il a pensé au sujet de l’accomplissement de soi et qui guide chacune de ses directives au sein de l’académie. Il précise alors que chacun de ces modèles trouvent leurs racines dans la culture chinoise et particulièrement dans la morale confucéenne. Ici on retrouve le « Xing fu » qui s’apparente à un état de bonheur constant dans lequel l’individu est pleinement épanoui.


Les trois premiers niveaux sont dits passifs car ils dépendent des autres et de la relation que l’on peut entretenir avec eux. Les deux derniers sont bien plus personnels et liés à nos actions, nos pensées, notre « moi » profond. C’est sur le chemin de ces deux stades que BIBA veut mener ses étudiants. Alors comment ?


Concrètement, comment mettre en pratique cette philosophie ?


Développer un écosystème éducatif centré sur les élèves

Nous questionnons maintenant Docteur Pang sur la mise en pratique de ces concepts et la façon dont les enseignants aiment, apprennent à aimer et aident les enfants à s’accomplir personnellement ensemble. Docteur Pang est clair : cette philosophie se retrouve dans toutes les démarches éducatives mises en place chez BIBA que ce soit au sein des classes ou dans la cour de récréation. Il nous donne alors quelques exemples.


La pédagogie mise en place par les enseignants s’inspire du modèle éducation d’Eggleton qui énonce que le propre des activités d’apprentissage est qu’elles exigent un travail, des efforts, un intérêt, une implication personnelle de l’élève et non un simple conformisme de surface. Les élèves et le maître confrontent heure après heure leurs stratégies respectives. Les élèves sont acteurs de leur apprentissage et sont poussés à expérimenter par eux-mêmes, observer pour atteindre leurs propres conclusions et s’approprier les connaissances. La pédagogie est dite pupil-oriented, elle est centrée sur les élèves et lutte contre la passivité propre au système scolaire classique.


Depuis peu, BIBA tente également de développer « l’éducation positive » qui est une méthode éducative qui apprend à l’enfant l’autodiscipline et qui remplace les méthodes punitives telles que les punitions par des solutions basées sur la confiance et la communication. Mis en place que depuis un an, le Docteur Pang n’a pas pu nous informer précisément sur les points positifs et négatifs de cette méthode encore au stade expérimental.

Enfin, Nathalie vient compléter les propos du Docteur et énonce les différents cours tel que celui de mindfulness qui ont pour but de mener les enfants sur le chemin de l’épanouissement personnel. Deux programmes sont particulièrement dédiés à cette thématique : le moral education program et le florish program.



S’il existe une véritable démarche éducative mise en place pour permettre aux enfants de s’accomplir personnellement, beaucoup d’initiatives ont vu le jour afin de leur permettre d’évoluer ensemble et de se préparer à devenir les acteurs du monde de demain.

  • Afin de créer un sentiment communautaire et d’égalité au sein de l’école, BIBA a choisi de mettre en place l’uniforme pour tous.

  • Les enfants ont tous des tâches à effectuer pour le bien de leurs camarades. Les élèves s’aident dans la réalisation des devoirs et rendent visite à des enfants hospitalisés plusieurs fois par an.


En outre, l’école est séparée en plusieurs « maisons » inspirées du modèle anglo-saxon. Les élèves de différents âges se retrouvent donc dans une même maison et participent ensemble à des activités après les cours afin de faire gagner le plus de points possibles à leur maison. La maison la plus vertueuse est récompensée à la fin de chaque mois. Cette pratique crée une véritable émulation et permet aux enfants de développer leur esprit d’équipe et de se développer des compétences extra-scolaires utiles en société.


Qui sont les principaux acteurs ?

Les enseignants… et les parents !


Les enseignants

Les enseignants ont un rôle majeur dans l’écosystème éducatif mis en place à BIBA. Docteur Pang les compare à des lampes dont la lumière rayonne sur les enfants et les guide dans la nuit. Nathalie nous explique comment ces enseignants sont sensibilisés aux méthodes pédagogiques propres à BIBA et accompagnés au quotidien.


Tous les ans, les élèves comme les professeurs commencent l’année par une semaine consacrée à l’amour. Ils doivent répondre à la question « qu’est-ce que l’amour ?» et décrire trois façons de partager cet amour. La dynamique est donc lancée pour l’année et permet à chacun de commencer l’année en s’interrogeant sur les questions essentielles à la compréhension des relations humaines.


Si cette pratique est partagée par les élèves et les enseignants, d’autres sont réservées seulement aux professeurs. Nathalie, directrice des ressources humaines chez BIBA, accompagne les enseignants dans la découverte de BIBA au quotidien. Une formation culturelle est dispensée aux nouveaux arrivants qui viennent de l’étranger afin de leur permettre de mieux comprendre la culture asiatique. A ce sujet, Nathalie ouvre son ordinateur et nous fait visionner une vidéo de la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques de Pékin en 2008 que vous pouvez retrouver ici : https://www.youtube.com/watch?v=aNGIwrCQbmA. L’exemple est particulièrement parlant : la force de la Chine c’est la dimension collective très forte qui réside en chacun et qui, orientée vers des objectifs valeureux, peut permettre de faire de grandes choses. C’est exactement ce que cherche à développer BIBA et les enseignants en sont les principaux moteurs.


Passée cette étape culturelle, les enseignants se retrouvent tous les mercredis afin de discuter tous ensemble des difficultés qu’ils ont avec certains élèves, dans un cours ou tout simplement dans leur pédagogie ensemble et trouver des solutions communes. Nathalie souligne l’importance de ce meeting toujours constructif et porteur pour les enseignants qui se sentent accompagnés et forment ainsi une équipe.


Les parents

Si les enseignants jouent un rôle primordial, les parents aussi. L’association des parents d’élèves de BIBA est très active et engagée dans la vie de l’école. Les parents créent énormément d’évènements de charité, mais aussi des rencontres entre les enfants, les enseignants et les parents autour de fêtes nationales des quatre coins du monde. Ces fêtes sont souvent un moyen de remercier les enseignants. Pour noël, les parents avaient réalisé un immense sapin à partir des noms de chaque enseignant et les enfants avaient tous créé des cadeaux, des boules de noël… sur lesquels étaient inscrits des « mercis » ou encore des « love » comme nous le montre le Docteur Pang. Cette reconnaissance participe au bien-être des enseignants et crée une dynamique positive entre les enfants, les enseignants et les parents qui glorifient la pédagogie mise en place au sein de BIBA.


Ce lien parents-enseignants est particulièrement développé puisqu’il permet de mettre en place une éducation qui se suit de la maison à l’école, une éducation cohérente et fondée sur l’amour. Seize workshops sont organisés tous les ans par l’école pour les parents afin d’échanger avec eux sur la pédagogie mise en place, de recueillir leurs idées et leurs façons de faire… L’engagement des parents et leurs interactions avec les enseignants n’en sont que plus fortes et créent un écosystème éducatif pérenne et harmonieux pour les enfants.



En plus


Notre ressenti

Si la première partie de l’entretien nous a paru bien théorique, énormément de questions nous brulaient les lèvres. Nous avons été très intéressés par les méthodes pédagogiques mises en place par BIBA et par la philosophie qui lui est propre. Si cela peut paraître quelque peu « bisounours », nous sommes convaincus que la dynamique parents-enseignants et les différentes initiatives mises en place pour permettre à chacun de se sentir aimé et de s’épanouir seront bénéfiques à chaque étudiant de BIBA. Nous repartons avec tant d’idées une fois de plus !


7 vues0 commentaire